Camellia sinensis

Originaire de Chine et d’Inde, le thé est consommé depuis des siècles sous ses diverses formes, thé vert,  thé noir, thé blanc et thé oolong. Grâce à sa grande teneur d’antioxydant, de polyphénols de flavonoïdes et de catéchine, le Camellia sinensis se présente comme la boisson la plus consommée au monde après l’eau. Préparé selon différentes formes (infusion, gélule de poudre, extrait ou en tisane), le thé vierge présente de 1 à 5 % de caféine et 30 % d’antioxydants. Ces deux principes actifs sont les plus utilisés dans la phytothérapie. Implanté dans plus de 50 pays dans le monde, le thé vert développe des propriétés minceurs, anti-âges, contre le diabète de type 2, réduit le risque de la tension artérielle et présente même un effet protecteur contre l’Alzheimer et le virus du Sida.

Le marché international du thé vert

Selon la FAO (Food and Agricultural Organisation), la production mondiale de thé vert avoisinait 900 000 tonnes en 2010. Cette quantité continue à augmenter au fil du temps grâce à la forte consommation de celui-ci. Les plus grands producteurs dans le monde comme la Chine exportées environ 671 000 tonnes par an. Un rapport de la FAO datant de février 2012, prévoit que la production de thé vert dans le monde et surtout dans la Chine approcherait les 2.1 millions de tonnes en 2021. Les feuilles du thé doivent être torréfiées directement après la récolte afin d’empêcher sa fermentation.

Sa grande quantité d’antioxydant réduit le risque du cancer

L’augmentation dramatique et brutale de la maladie du cancer dans le monde est due à l’adoption d’un mode de vie malsain comme le stress, le manque d’activité sportive, la mauvaise alimentation, ainsi qu’une pollution environnementale. La catéchine présente dans le thé vert inhibe la croissance des cellules cancéreuses dans certains organes comme les poumons, l’œsophage, le foie, la prostate et la peau. Selon la Dr Catherine Serfaty-Lacrosnière, le thé vert limite la croissance des cellules cancéreuses ainsi que la croissance des vaisseaux sur nourrissent le cancer dans le cadre d’un cancer de prostate. On peut dire alors que le thé vert est un aliment anti-cancer et aide à prévenir contre cette maladie.

Camellia sinensis et maladies cardiovasculaires

Selon l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé), 17.7 millions de personnes décédées en 2015 par les maladies cardiovasculaires. Soit 31 % de la mortalité mondiale totale. Il est possible de prévenir la plupart de ces maladies par mettre fin au tabagisme, à l’utilisation nocive de l’alcool et par l’adoption d’un mode de vie sain et équilibré. Une étude japonaise réalisée sur 40 000 personnes âgées de 40 à 79 ans sur 11 ans, a montré que ceux qui buvaient plus de 5 tasses de thé par jour avaient significativement moins de risque de décès notamment pour causes cardiovasculaires.

Les précautions d’emploi du thé vert

 Considéré comme stimulant, le thé vert est contre-indiqué aux personnes souffrant d’insomnie, d’hypertension et d’arythmie cardiaque. De plus, la présence de caféine et de forte concentration de vitamine C, provoque une excitation excessive et par conséquent, il influence et perturbe l’endormissement. Lorsqu’il est bu pendant ou directement après les repas, il réduit l’absorption du fer à cause de sa grande teneur en flavonoïdes. La consommation de plus de 500 mg de caféine par jour peut entrainer des effets secondaires chez certaines personnes.